Si avoir un véhicule est synonyme de liberté, cela représente également un investissement financier. Entre le coût de l’essence, l’entretien, les réparations et l’assurance, le budget peut rapidement peser sur les automobilistes. Heureusement, il existe des façons de limiter un peu les dépenses et notamment en faisant des économies sur son assurance auto.

L’assurance auto est-elle obligatoire en Suisse ?

L’assurance RC véhicule (Responsabilité Civile véhicule) est obligatoire en Suisse. Celle-ci vous couvre si vous causez des dommages à un tiers. Elle n’est pas forcément très onéreuse mais elle est souvent insuffisante. En effet, cette assurance ne vous couvre pas si vous causez des dommages à votre propre véhicule.

Il est la plupart du temps recommandé de souscrire en plus une assurance casco partielle ou complète. Celle-ci couvrira les dommages causés à votre véhicule.

  • L’assurance casco partielle couvre les dommages causés à votre véhicule par des causes externes telles que l’incendie, les causes naturelles, les fouines, les collisions avec des animaux, le bris de glace… Elle vous couvre également contre le vol et les actes de vandalisme.
  • L’assurance casco complète couvre en plus les dommages causés à votre véhicule par une collision et ce, même si vous êtes responsable (à noter qu’en cas de faute grave, vous n’êtes pas forcément couvert sauf si vous avez souscrit l’option « protection en cas de faute grave »).

Dans tous les cas, une assurance casco, au moins partielle, est recommandée. L’assurance casco complète est également fortement recommandée si votre véhicule est récent (moins de 4 ans d’âge).

Comparez les offres d’assurance auto

Comment trouver une assurance auto pas chère en Suisse ?

Il faut savoir que vous ne contrôlez pas tous les critères qui rentrent en compte dans le montant de la prime de votre assurance auto.

En effet, les assureurs tiennent compte de vos antécédents mais également de votre âge, de votre nombre d’années de permis et de votre nationalité, critères contre lesquels vous ne pouvez rien.

Ainsi, les jeunes conducteurs paient généralement plus cher leur assurance auto en Suisse ainsi que les conducteurs de nationalité étrangère.

Au-delà de ces critères, d’autres éléments vont peser sur la balance :

  • Le modèle de véhicule dont vous êtes propriétaire.
    Ce n’est pas un secret : certains véhicules coûtent plus chers à assurer que d’autres. Si vous n’avez pas encore acheté votre véhicule ou que vous prévoyez d’en acheter un prochainement, nous vous conseillons d’effectuer des simulations au préalable pour voir combien vous coûterait l’assurance pour le ou les modèles de véhicule qui vous intéressent.
  • Le montant de la franchise
    La franchise (montant que vous payez de votre poche si un sinistre survient) varie en fonction de certains critères comme votre âge et votre nombre d’années de permis. Concernant l’assurance RC, elle est la même pour tout le monde, c’est-à-dire que seuls les jeunes conducteurs et nouveaux conducteurs paient une franchise. Concernant l’assurance casco, le montant de la franchise varie d’une compagnie à l’autre. Dans certains cas, vous pouvez choisir d’augmenter le montant de la franchise pour faire baisser votre prime d’assurance casco.
  • Le système de bonification de la compagnie d’assurance
    Le bonus est une réduction de prime à laquelle vous avez droit lorsque vous êtes un bon conducteur (pas de sinistre pendant un an). Le malus, à l’inverse, vous fait payer une prime plus chère si vous avez eu un sinistre. Selon les compagnies d’assurance, vous mettrez plus ou moins de temps à atteindre le bonus maximal. Chez d’autres compagnies, le bonus peut sembler intéressant mais la tarification peut être surprenante en cas de malus. La façon dont fonctionne le bonus/malus doit donc également être un critère à prendre en compte lorsque vous choisissez votre assurance auto.

Même en tenant compte de tous ces critères, les tarifs sont très variables d’une compagnie d’assurance à l’autre. La meilleure façon de faire le bon choix est de comparer les offres.

Comparez les offres d’assurance auto

Quelles options dois-je souscrire pour mon assurance auto ?

Les options sont également des éléments qui peuvent faire augmenter votre prime d’assurance auto. La question est donc : dois-je souscrire ces options et payer plus cher ou est-ce que je peux m’en passer et donc payer moins cher ?

Les options proposées par la plupart des compagnies d’assurance sont les suivantes :

  • L’assistance dépannage
    L’assistance dépannage vous permet d’être dépanné ou remorqué en cas de panne. Elle inclut également certaines prestations comme la couverture de frais d’hébergement si vous ne pouvez pas rentrer chez vous suite à une panne.
  • L’option « protection du bonus »
    Cette option protège votre bonus si un sinistre survient pendant l’année.
  • L’option « protection en cas de faute grave »
    Cette option vous permet d’être couvert même si le sinistre dont vous êtes responsable est dû à une faute grave (griller un feu rouge…) : lisez bien les conditions qui s’appliquent si vous souscrivez cette option car certaines fautes graves ne vous permettront pas d’être couvert.
  • L’assurance occupants
    L’assurance occupants assure les occupants du véhicule (conducteur et passagers) en cas de sinistre. Elle inclut une couverture de frais médicaux, des indemnités journalières en cas d’hospitalisation, une rente d’invalidité ainsi qu’une couverture en cas de décès. Dans le cas de personnes déjà assurées pour l’accident en Suisse, cette assurance peut être superflue.
  • L’assurance protection juridique circulation
    Cette assurance couvre les litiges juridiques causés dans le cadre de l’utilisation de votre véhicule. Cela inclut les conflits suite à une collision ou un accrochage mais également les amendes abusives.
    Si vous disposez déjà d’une assurance protection juridique privée, cette option ne vous sera pas utile.

Avant de choisir une option, vérifiez bien que vous n’êtes pas déjà assuré par ailleurs pour ces couvertures. En effet, l’assistance dépannage est parfois incluse avec d’autres assurances (cartes de crédit…) ; l’assurance occupants ne vous servira pas forcément si tous vos passagers sont généralement des Suisses disposant de leur propre assurance accident ; l’assurance protection juridique circulation est généralement moins économique qu’une assurance protection juridique privée. Quant aux options « protection du bonus » et « protection en cas de faute grave », elles vont dépendre essentiellement de votre ressenti en tant que conducteur. Si vous pensez être un bon conducteur, vous ne jugerez pas forcément utile de souscrire ces options. Si vous roulez beaucoup, elles peuvent vous paraître cependant utiles car nul n’est infaillible et que conduire pendant plusieurs heures conduit inévitablement à une certaine fatigue…

Dans tous les cas, les tarifs concernant les options sont variables d’une compagnie d’assurance à l’autre. Nous pouvons vous conseiller par rapport à votre situation personnelle et vous proposer les offres les plus économiques du marché.

 

Etre conseillé pour l’assurance auto