La hausse moyenne des primes maladie pour 2014 atteindra 2,2%. Jura, Neuchâtel, Fribourg, Vaud et Berne ont droit à une augmentation plus faible que la moyenne, Genève et le Valais à une hausse plus forte.
Les primes d’assurance maladie standards, soit pour un adulte avec une franchise de 300 francs et une couverture accident, renchériront de 2,2% en moyenne l’an prochain, a annoncé jeudi l’Office édéral de la santé publique. La hausse, « modérée », selon le ministre de la Santé Alain Berset, représente 8,42 francs par mois.
Les primes pour enfants augmenteront en moyenne de 2,4%, celles pour les jeunes adultes de 3%, car plusieurs caisses réduisent les rabais octroyés aux 19-25 ans. De nombreux assurés ayant opté pour un modèle d’assurance de base économique, de type HMO ou médecin de famille, verront également leur facture mensuelle augmenter davantage que la moyenne.
Les primes proposées par les assureurs n’auraient pas suffi à couvrir les coûts estimés pour l’année prochaine, a précisé Alain Berset. Les assureurs concernés auraient dû puiser dans leurs réserves.

Les Jurassiens mieux lotis

Concernant les cantons romands, ce sont les Jurassiens qui s’en sortent le mieux avec une augmentation de 1% en moyenne pour les adultes. Sont également en dessous de la moyenne nationale Neuchâtel (+1,5%), Vaud (+1,7%), Berne (+1,9%) et Fribourg (2%). En revanche, le Valais (+2,4%) et Genève (+2,8%) connaîtront des augmentations plus marquées.
Outre le Jura, Vaud, Neuchâtel et Berne, seuls trois cantons bénéficieront d’une hausse inférieure à 2%: les deux Bâles et le Tessin. En revanche, six cantons alémaniques paieront au moins 3% de plus: Uri, Lucerne, Saint-Gall, Obwald et les deux Appenzells, avec la palme pour Appenzell Rhodes-Extérieures (+3,8%) : Entre 308 et 512 francs par mois.

En chiffres absolus, ce sont Appenzell Rhodes-Intérieures et Nidwald qui s’en tirent le mieux, avec 308 francs par mois. Les moins chanceux, les habitants de Bâle-Ville, doivent eux débourser 512 francs chaque mois.
Cette disparité se retrouve dans les cantons romands. Les plus chanceux sont les Valaisans (342 francs), les moins favorisés les Genevois (483 francs).
Entre deux, les Fribourgeois paieront 372 francs, les Neuchâtelois 403 francs, les Jurassiens 407 francs, les Bernois 426 francs et les Vaudois 435 francs.

Une hausse moyenne de 3,5% depuis 10 ans

Ces dix dernières années, les primes ont augmenté en moyenne de 3,5% chaque année.
Lors de l’introduction de la Loi sur l’assurance maladie en 1996, la prime standard s’élevait à 173 francs, contre 396 francs pour 2014.
L’an dernier, l’augmentation avait atteint 1,5%, alors que les plus fortes hausses ont été enregistrées en 2002 et 2003 (+9,7% et +9,6%).