Suite à une enquête réalisée à Genève entre 2002 et 2007, il apparait que des assurés au au moins renoncé une fois à payer leur prime d’assurance maladie pour des raisons financières.

Ce chiffre se montent à 5% des genevois interrogés, ceux-ci avouent avoir renoncé à payer leur prime d’assurance maladie pour des raisons économiques.

Certains ménages sont donc en difficulté, au point de ne plus pouvoir faire face à leurs frais de santé : Si le revenu est inférieur 3 000 chf par mois, la proportion est plus élevée que pour les salaires supérieurs à 6 000 chf. Ce sont également les personnes vivant seules qui sont le plus représentées dans cette proportion.

Cela s’explique aussi par le fait que les assurés renoncent aux soins par manque de moyen. La part qui reste à la charge de l’assuré (franchise et quote-part) n’est pas à négliger pour ces assurés en difficulté.

Source

Ce billet a d’abord été publié sur www.mes-complementaires.ch