En quoi consiste le test par l’ADN prénatal ?

Le test prénatal est sans risque pour le foetus et représente la manière la plus sure et la plus simple. Ce test par l’ADN prénatal peut être effectué à partir de la 9e semaine de grossesse jusqu’à la 36e semaine. C’est par prélèvement du sang de la mère qu’il s’effectue, il n’y a donc aucun risque pour le foetus.

Pour quoi faire ?

La raison la plus répandue de faire le test de l’ADN prénatal est de confirmer ou infirmer la paternité. Une infirmière prélève donc le sang de la mère et du père présumé et les experts dissocieront l’ADN du foetus de celui de la mère. Il sera ensuite comparé à l’ADN du père.

Ce billet a d’abord été publié sur www.bebe-arrive.ch