Le 3ème pilier : vous en avez peut être entendu parler depuis plusieurs mois par vos collègues ou votre famille, et vous vous êtes posé la question de savoir s’il était utile d’en souscrire un auprès de votre conseiller en assurance. Nous allons vous expliquer pourquoi le 3ème pilier devient indispensable en 2019.

Préparez votre retraite

Le 3ème pilier a d’abord été pensé comme un complément à la retraite : le 1er pilier obligatoire pour tous les travailleurs suisse et le 2ème pilier qui s’adresse aux employés ne sont pas suffisants pour garantir un revenu correct au moment de la retraite. Le 3ème pilier vient donc les compléter et offrir à l’assuré un complément de retraite non négligeable qui lui permettra de retrouver une grosse partie du salaire qu’il touchait auparavant.

L’assuré touchera donc des rentes provenant de son 2ème pilier et de son 3ème pilier ou les fonds qu’il pourra placer à sa guise.

Le 3ème pilier reste donc le moyen le plus simple pour se constituer une bonne retraite et ne manquer de rien une fois l’âge de la retraite atteint.

Faites des économies d’impôts

Le 3ème pilier présente un avantage de taille : la possibilité de déduire les primes versées sur le contrat et ainsi économiser jusqu’à 2000 CHF d’impôt chaque année.

Chaque début d’année, l’assuré demande une rectification à l’administration fiscale et un remboursement est effectué directement sur le compte du contribuable, le montant dépendant des versements effectués durant l’année écoulée.

Les montants maximum déductibles ont changé en 2019 :

-Pour un 3ème pilier lié 3a, un salarié pourra déduire jusqu’à 6’826 CHF par année et un indépendant pourra monter jusqu’à 34’128 CHF.
-Pour un 3ème pilier libre 3b, les montants sont fixés par le canton et sont différents d’un canton à l’autre.

Mettez vos proches à l’abri

En cas de décès de l’assuré, le capital prévu au contrat sera versé aux héritiers (le conjoint survivant ou les enfants). Ainsi, même si l’assuré n’a pas versé toutes les primes, le capital prévu au départ sera versé dans son intégralité. C’est la force du 3ème pilier assurance, le 3ème pilier bancaire ne versant que les fonds qui ont été épargnés sur le contrat.

De plus, quand les parents veulent prévoir les grosses dépenses à venir de leurs enfants (études, permis de conduire, etc), le 3ème pilier apparait comme étant la solution idéale : les parents versent sur le contrat la somme qu’ils souhaitent tous les mois. A la majorité de l’enfant, les parents restent propriétaires du contrat, l’enfant ne pourra donc pas disposer des fonds comme il le souhaite contrairement à un contrat bancaire.

Devenez propriétaire

Il est très facile de financer l’achat d’un bien immobilier avec 3ème pilier, c’est d’ailleurs le montage financier le plus répandu. L’emprunteur doit apporter 20% du montant du bien immobilier avec des fonds propres, le reste pouvant être financé en partie par le 3ème pilier.

L’emprunteur remboursera donc les intérêts hypothécaires à la banque tandis que le capital sera versé sur le 3ème pilier. A l’échéance du contrat, les fonds sont récupérés par la banque pour rembourser une partie du capital emprunté. Ce type de montage permet de faire des économies d’impôts (vous avez droit à la déduction fiscale décrite ci-dessus) tout en remboursant votre crédit hypothécaire.

Vous le voyez, un 3ème pilier permet de vous aider dans tous vos projets : il vous permet de gagner de l’argent en faisant des économies d’impôts, de penser à votre retraite ou de protéger votre famille. Il devient donc indispensable à toute personne prévoyante et soucieuse de son avenir.

Comparez les offres 3ème pilier